Lauréats 2014 / 2014 winners


Grand Prix du Jury : « Bahar im Wunderland »

Bahar Im Wunderland

Réalisation : Behrooz Karamizade

Ou se cacher du danger quand il n’y a plus de cachette ? Une Kurde croit avoir trouvé une solution. Ce film raconte l’histoire de Bahar, une jeune fille, qui ne peut être un enfant dans les circonstances de sa vie. Elle fuit la Syrie vers l’Allemagne, avec son père. Afin de combattre ses peurs et de se protéger des dangers, elle pense pouvoir devenir invisible en fermant les yeux.

Vendredi 7 novembre 2014, 20h30 au Reflet Médicis

Durée : 18’22 min
Pays : Allemagne
Année de réalisation : 2013


Prix Spécial des Droits Humains : « Aïssa »

Aïssa

Réalisation : Clément Tréhin-Lalanne

Aïssa est congolaise. Elle est en situation irrégulière sur le territoire français. Elle dit avoir moins de 18 ans mais les autorités la croient majeure. Afin de déterminer si elle est expulsable, un médecin va examiner son anatomie.

Vendredi 7 novembre 2014, 20h30 au Reflet Médicis

Durée : 8’22 min
Pays : France
Année de réalisation : 2014


Prix du Public : « Not Anymore: a Story of Revolution »

Not anymore: a story of Revolution

Réalisation : Matthew VanDyke

Alep. Un court-métrage sur la lutte des Syriens pour la liberté, à travers les yeux d’un commandant rebelle de 32 ans, Mowya, et d’une journaliste de 24 ans, Nour. Deux personnes que la guerre a déchirées.

Vendredi 7 novembre 2014, 20h30 au Reflet Médicis

Durée : 14’29 min
Pays : États-Unis
Année de réalisation : 2013


Prix du Jury de Blogueurs : « Aïssa »

Aïssa

Réalisation : Clément Tréhin-Lalanne

Aïssa est congolaise. Elle est en situation irrégulière sur le territoire français. Elle dit avoir moins de 18 ans mais les autorités la croient majeure. Afin de déterminer si elle est expulsable, un médecin va examiner son anatomie.

Vendredi 7 novembre 2014, 20h30 au Reflet Médicis

Durée : 8’22 min
Pays : France
Année de réalisation : 2014

 

Découvrez le programme complet de l’édition 2014 du Festival ici


Geneviève Garrigos

L'affiche de l'édition 2014 du Festival

L’édito de Geneviève Garrigos, Présidente d’Amnesty International France et membre du Jury

La création artistique a, de tout temps, été utilisée pour véhiculer des messages qui nous interrogent sur la société dans laquelle nous évoluons, sur les injustices et les inégalités qui parfois la fondent ; une remise en cause dérangeante qui a pu conduire ses auteurs au bannissement, à leur arrestation ou encore à leur mort.Depuis son avènement, le 7e art contribue à dénoncer les violations des droits humains : guerre du Viêt-Nam, Apartheid, esclavage, pauvreté, répression ne sont que quelques-unes  des situations dont le cinéma  s’est emparé pour bousculer les idées reçues, lutter contre l’indifférence, refuser l’inacceptable et réveiller nos consciences.  

Aujourd’hui, certaines de ces situations ne sont plus qu’un souvenir, d’autres sont apparues et beaucoup demeurent : conflits armés, exclusion des minorités et des plus pauvres, stigmatisation des immigrés et des réfugiés, violences à l’encontre des femmes … sont, aujourd’hui, au centre de courts et longs métrages.

Grâce au festival Cinéma et droits humains, Amnesty International offre une scène aux réalisateurs appartenant à cette lignée d’hommes et de femmes qui, derrière leur caméra, portent un regard sans concession sur nos sociétés et nous interpellent pour qu’à notre tour nous nous dressions pour exiger plus de justice et de dignité.

En participant à cette cinquième édition, vous découvrirez des films  pour comprendre, ressentir, vous émouvoir et pour agir.

Nous vous y attendons donc, avec grand plaisir, du 5 au 11 novembre.


Pourquoi ce festival?

Le Festival cinéma et droits humains est un évènement des militants d’Amnesty International Paris, la structure parisienne d’Amnesty International France. Son but est double :

  • Sensibiliser un public cinéphile à la thématique des droits humains ;
  • Sensibiliser le public amnestien au médium filmique.

Le septième art est le médium capable d’illustrer et de rendre palpable un concept trop souvent abstrait : les droits humains. Parce que c’est un art, il peut le faire sous une forme originale, attrayante, parfois drôle, parfois émouvante, souvent déconcertante mais qui laisse rarement indifférent. Convaincus qu’en montrant le monde, le cinéma peut apporter une contribution pertinente aux questionnements qui l’agitent, les militants parisiens d’Amnesty souhaitent encourager les interactions entre cinéma et droits humains et voient dans ce festival un levier supplémentaire de leur action.

Le Festival cinéma et droits humains fait le choix d’une programmation artistiquement exigeante et promeut le format court au travers d’une compétition non dotée.

À l’étranger, une formule qui a déjà largement fait florès : Amnesty International Travelling Film Festival, Festival de Cine y Derechos Humanos de Barcelona, Human Rights Watch Film Festival (NYC), etc. À Paris, le Festival cinéma et droits humains touche un public chaque année plus large depuis 2010.

Why this Festival?

The Festival cinéma et droits humains is a cultural event organised by the the Paris division of Amnesty International. Its goal is to promote movies about human rights and to set up a short film competition about this topic. It aims at:

  • Raise the public awareness about human rights;
  • Sensitize the Amnesty International’s members to the use of movies as a tool to defend human rights.

Cinema can perfectly illustrate and make tangible a concept that is too often quite abstract: human rights. Its artistic approach allows us to address human right issues through many different ways: aesthetic, humour or emotion or sometimes. As they are convinced that cinema can bring an added value to the understanding of complex human right issues, Amnesty International’s activists wish to foster interactions between cinema and human rights. They see in the organisation of this Festival an innovative way to support their action.

The Festival cinéma et droits humains favors a programming that is artistically ambitious by promoting short movies through an international competition.

Similar festivals have so far proven to be successful abroad: Amnesty International Travelling Film Festival, Festival de Cine y Derechos Humanos de Barcelona, Human Rights Watch Film Festival (NYC), etc. In Paris, The Festival cinéma et droits humains attracts a wider audience every year since 2010.