Sélection de longs-métrages 2010

6 longs-métrages furent projetés lors de cette première édition, du 15 au 19 octobre 2010, à 20h, à la Filmothèque du Quartier Latin.


En attendant le bonheur

En attendant le bonheur

d’Abderrahmane Sissako

Nouadhibou est une petite ville de pêcheurs arrimée à une presqu’île de la côte mauritanienne. Abdallah, un jeune Malien âgé de dix-sept ans, y retrouve sa mère, en attendant son départ vers l’Europe. Dans ce lieu d’exil et de fragiles espoirs, le jeune homme, qui ne comprend pas la langue, tente de déchiffrer l’univers qui l’entoure : Nana, une sensuelle jeune femme qui cherche à le séduire ; Makan, qui, comme lui, rêve de l’Europe ; Maata, un ancien pêcheur reconverti en électricien et son apprenti disciple, Kahtra. C’est lui qui enseigne à Abdallah la langue locale pour que ce dernier puisse rompre le silence auquel il est condamné…

La projection fut suivie d’un débat sur les migrations en présence de Martine Royo, responsable d’Amnesty International Paris, et de Patrick Delouvin, spécialiste des migrants.

Avec : Khatra Ould Abdel Kader, Maata Ould Mohamed Abeid et Mohamed Mahmoud Ould Mohamed
Durée : 95 min
Pays : Mauritanie
Année de réalisation : 2002


La révélation

La révélation

de Hans-Christian Schmid

2009, Tribunal Pénal International de La Haye. Goran Duric, ex-Général en passe d’accéder à la présidence Serbe, comparaît pour crimes contre l’humanité. En charge de l’accusation, la Procureure Hannah Maynard est très vite discréditée par les déclarations mensongères d’Alen Hajdarevic, son unique témoin. Elle réalise alors que Mira, la soeur d’Alen, en sait beaucoup plus sur l’accusé qu’elle ne veut bien l’avouer. Malgré les risques encourus pour sa vie rangée en Allemagne, Mira cède aux pressions d’Hannah et décide de témoigner. Mais c’est là sans compter sur les rouages juridiques du Tribunal et autres collusions politiques auxquels elles se retrouvent bientôt toutes deux confrontées. Jusqu’à mettre à l’épreuve leur complicité…

La projection fut suivie d’un débat sur le Tribunal Pénal International en présence de Martine Royo, responsable d’Amnesty International Paris et spécialiste des Balkans.

Avec : Kerry Fox, Anamaria Marinca et Stephen Dillane
Durée : 110 min
Pays : Allemagne, Danemark, Pays-Bas
Année de réalisation : 2009


Hier encore, je t’espérais toujours

Hier encore, je t'espérais toujours

de Catherine Veaux-Logeat

Le film raconte l’histoire d’un amour qui se prolonge au-delà de la mort et d’un deuil impossible : celui d’une femme dont le mari guinéen est disparu. Nadine Bari nous emmène sur une route en Guinée à la recherche de son mari. En chemin, elle nous raconte sa longue bataille auprès des autorités politiques pour découvrir la vérité sur la disparition de son mari. Parsemée de grands espoirs et de profonds désespoirs, son histoire ressemble à celle de milliers de femmes qui cherchent encore aujourd’hui la vérité sur le sort de leur mari, père, frère et fils disparus. La détermination de Nadine a inspiré la signature par l’ONU en 2007 de la Convention des droits et la protection des familles de disparus forcés. Inspiré des romans autobiographiques de Nadine, Hier encore, je t’espérais toujours pénètre au cœur de l’enquête et de cette histoire d’amour inébranlable.

La projection fut suivie d’un débat sur les disparitions forcées en présence de Céline Pauthier de Guinée Solidarité, l’association créée par Nadine Bari, et de Lise Martinet spécialiste d’Amnesty International pour les disparitions forcées.

Durée : 70 min
Pays : Canada
Année de réalisation : 2008


Après l’océan

Après l'océan

d’Éliane de Latour

Otho et Shad ont quitté Abidjan pour l’aventure sur les terres européennes. Ils rêvent de revenir au pays en bienfaiteurs. Otho, reconduit à la frontière sans rien, devient un paria chez lui. Shad, après affrontements et bagarres dans les mégapoles du nord, rentre en héros mais pas « clean, clean » comme il l’aurait voulu. Après l’Océan enlace l’Afrique et l’Europe à travers deux destins : l’ascension à tout prix et la lutte contre le déshonneur.

La projection fut suivie d’un débat en présence de spécialistes des questions migratoires.

Avec : Fraser James, Marie Josée Croze, Djédjé Apali, Sara Martins, Lucien Jean Baptiste, Kad Merad, Jimmy Danger, Malik Zidi et Tella Kpomahou
Durée : 108 min

Pays : France
Année de réalisation : 2009


From Somewhere To Nowhere

From Somewhere To Nowhere

de Villi Hermann

Le cinéaste Villi Hermann fait trois voyages en Chine, en 2006, 2007 et 2008 avec Andreas Seibert, un photoreporter suisse qui vit à Tokyo et travaille pour de grandes revues internationales… Andreas Seibert capte des histoires de la vie quotidienne d’une Chine qui change de façon fulgurante. Depuis plusieurs années il s’intéresse au problème des migrants de l’intérieur, en effet 150 millions de paysans quittent les zone rurales pour les mégalopolis. Ils forment une population flottante ainsi qu’une main-d’oeuvre non qualifie et bon marché. Ils construisent, dans l’ombre, la Chine de demain. Dans le film From Somewhere to Nowhere, le cinéaste et le photographe traversent la Chine du nord au sud et d’est en ouest. Ils accompagnent aussi un migrant durant le long voyage qui le reporte dans sa province natale, le Sichuan, une région rurale de forte émigration.

La projection fut suivie d’un débat sur les migrations internes en Chine, en présence de Catherine de Wenden, directrice de recherche au CNRS et spécialiste des questions migratoires, et de Sylvie Lelan, spécialiste de la Chine au sein d’Amnesty.

Durée : 86 min
Pays : Suisse
Année de réalisation : 2009


Pétition : La cour des plaignants

Pétition: La cour des plaignants

de Zhao Liang

Depuis 1996, Zhao Liang filme les pétitionnaires venant de toute la Chine porter plainte à Pékin contre les abus et injustices des autorités locales. Rassemblés près des bureaux des plaintes, autour de la gare sud de Pékin, vivant pour la plupart dans des abris de fortune, les plaignants attendent des mois voire des années pour obtenir justice. Paysans chassés de leurs terres, ouvriers d’usines en liquidation, petits propriétaires dont on a démoli sans compensation les maisons… tous les cas sont représentés. En butte aux intimidations les plus brutales venant des pouvoirs locaux, les plaignants qui s’obstinent malgré tout, espèrent souvent en vain. Zhao Liang a accompagné plusieurs d’entre eux et en particulier une mère et sa fille dont nous suivons toute l’histoire sur dix ans. Un film tourné jusqu’à l’aube des Jeux Olympiques au plus près de ces réalités, montrant les contradictions persistantes d’une Chine en plein essor économique.

La projection fut suivie d’un débat sur les droits humains en Chine en présence de Marie Holzman, sinologue spécialiste des droits de l’homme, et Sylvie Blum, distributrice du film.

Durée : 123 min
Pays : Chine, France
Année de réalisation : 2009