Sélection de courts-métrages 2013

Pour cette quatrième édition du Festival Cinéma et Droits Humains, 11 courts-métrages ont été sélectionnés. Le 15 novembre 2013 à 20h, au Saint-André des Arts, ils ont concouru pour obtenir l’un des quatre prix du Festival : le Prix du Public (vote des spectateurs), le Grand Prix du Jury, le Prix Spécial des Droits Humains, et le Prix du Jury de Blogueurs.


No aguanto a tus padres

No aguanto a tus padres

Grand Prix du Jury

de Javier Cano

David explique à sa petite amie pourquoi il n’ira pas à l’anniversaire de sa belle-mère.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 4’55 min
Pays : Espagne
Année de réalisation : 2012


My Neighbourhood

My Neighbourhood

Prix du Public

de Julia Bacha et Rebeka Wingert-Jabi

Lorsqu’un garçon palestinien laisse la moitié de sa maison aux colons Israéliens à Jerusalem Est, il rejoint sa communauté pour une campagne de protestations non-violentes. Les efforts pour mettre un terme à ces manifestations se voient contrecarrés quand de nombreux Israéliens décident de se joindre à la cause des résidents.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 25’59 min
Pays : États-Unis
Année de réalisation : 2012


Kolona

Kolona

Prix Spécial des Droits Humains

d’Ujkan Hysaj

1999, guerre du Kosovo. Lors du contrôle d’un convoi de réfugiés à un checkpoint, Adem, son fils et son neveu sont arrêtés pour être fusillés par des paramilitaires serbes. Adem essaie de racheter leurs vies. N’ayant assez d’argent que pour un d’entre eux, il se retrouve à devoir faire un choix : la vie de son fils ou celle de son neveu.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 22’00 min
Pays : Kosovo
Année de réalisation : 2012


Protégeme

Protégeme

Prix du Jury de Blogueurs

d’Aude Chevalier-Beaumel

Tous les jours environ 800 personnes en provenance des pays d’Amérique Centrale, entrent clandestinement sur le territoire Mexicain. Ils fuient la misère, l’insécurité et la violence de leurs pays d’origine, le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua et n’emportent avec eux que l’espoir d’une incertaine et nouvelle vie aux Etats-Unis. Ils voyagent sur les toits des trains de marchandises qui sillonnent le Mexique du Sud vers le Nord. Leur situation irrégulière les rend encore plus vulnérables et aux risques de chutes du train, s’ajoutent les abus de la police et du crime organisé, les kidnappings, la torture, les viols, la mort. « Protège-moi » est une prière mais aussi un cri de désespoir que certaines personnalités ont su entendre. Ils sont mexicains et viennent en aide à leurs voisins centre-américains. A travers leurs actes et leurs paroles, nous nous approchons subtilement de ces hommes, femmes et enfants migrants avec qui nous embarquons.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 15’00 min
Pays : France, Mexique, Guatemala
Année de réalisation : 2012


Drawing from Memory

Drawing for Memory

d’Andy Glynne

Pendant la guerre en Afghanistan, rester dans leur pays était trop dangereux pour Ali et sa famille. Sa grand mère a donc décidé de les amener en sécurité au Royaume Uni. Lorsqu’ils ont tenté de partir, les parents d’Ali n’avaient pas les papiers nécessaires pour quitter le pays. Il a maintenant 10 ans, et le film nous fait décrouvrir la douleur d’être séparé de ses parents, et de ne pas savoir s’ils sont vivants. Malgré des contacts devenus possible, la famille ne peut toujours pas se réunir, et Ali nous parle de ses espoirs de retrouver ses parents. Ce film fait partie du projet “Seeking Refuge” qui donne la parole à de jeunes demandeurs d’asile qui ont fuit leur pays et qui racontent leur propre histoire.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 3’52 min
Pays : Royaume-Uni
Année de réalisation : 2012


From A to B and Back Again

From A to B and Back Again

d’Andy Glynne

Rachel, 17 ans, décrit les souffrances endurées dans son pays natal, son expérience dans un centre de détention au Royaume-Uni, et ses espoirs pour l’avenir au regard de son passé.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 5’32 min
Pays : Royaume-Uni
Année de réalisation : 2012


Catherine ha gedula

Catherine ha gedula

d’Anna Kunstman

Catherine, une jeune moldave, répond à une offre d’emploi à l’étranger. Elle reçoit un billet d’avion et s’envole pour Tel-Aviv, Israël, sans la moindre idée de la cruauté qui l’attend sur place.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 5’00 min
Pays : Israël
Année de réalisation : 2011


Irse por alla

Irse por alla

de Gabriel Bélanger-Oyarzun

Un jeune homme part dans le désert d’Atacama, à la recherche du camp de concentration , où son père fut détenu durant le coup d’Etat de Pinochet.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 12’00 min
Pays : France, Chili
Année de réalisation : 2012


La alfombra roja

La alfombra roja

de Manuel Fernandez et Iosu Lopez

158 millions d’indiens habitent dans des bidonvilles, dans des conditions d’extrême insalubrité. Des millions d’enfants jouent au milieu des ordures, des vaches, des rats et des excréments. Rubina, une jeune fille de 12 ans, vit dans le bidonville de Garib Nagar à Bombay. Elle rêve de devenir une actrice et de transformer le bidonville en un endroit plus propre et habitable.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 11’45 min
Pays : Espagne, Inde
Année de réalisation : 2012


Sur les pointes de l’indifférence

Sur les pointes de l'indifférence

de Charlotte Audureau

Sur les pointes de l’indifférence est un film qui danse la liberté. Les chorégraphies prennent place dans des décors urbains originaux qui servent avec légèreté un discours sur la tolérance. Portés par un texte poétique d’un narrateur face caméra, les danseurs virevoltent vers un avenir plein d’espoir.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 21’57 min
Pays : France
Année de réalisation : 2013


30 % (Women and Politics in Sierra Leone)

30% (Women and Politics in Sierra Leone)

d’Anna Cady

Trois femmes, issues de milieux religieux, ethniques et politiques différents, font le récit passionné de leurs dix années de lutte pour obtenir une plus juste représentation des femmes en politique en Sierra Leone. Elles nous révèlent les histoires de sociétés secrètes, de corruption, de violence et de harcèlement sexuel qui émaillent la vie politique en Sierra Leone.

Vendredi 15 novembre 2013, 20h au Saint-André des Arts

Durée : 10’45 min
Pays : Royaume-Uni, Sierra Leone
Année de réalisation : 2012