Jury 2014

Les membres du Jury ont décerné des prix à deux des courts-métrages en compétition : le Grand Prix du Jury et le Prix Spécial des Droits Humains, qui furent remis lors de la soirée de clôture du Festival, le 11 novembre 2014, au Cinéma Le Reflet Médicis.


Geneviève Garrigos, Présidente du Jury

Présidente d’Amnesty International

Geneviève Garrigos

Présidente d’Amnesty International France (AIF) depuis 2008, Geneviève Garrigos, née en Algérie a grandi en Argentine où elle a très tôt été sensibilisée aux droits humains.

En 2002, elle rejoint l’équipe « Protection des défenseurs de droits humains sud américains » et devient en 2006 responsable de la région Amériques.

Elle fait connaître les combats d’AI auprès des médias et du public lors de manifestations militantes.

Elle est représentante d’AIF à la CNCDH et Vice-présidente de la sous-commission « Questions européennes et internationales ». Diplomée d’HEC, elle détient un doctorat en pharmacie. Elle est Directrice Commission Europe au sein d’un groupe japonais.


Christophe Kantcheff

Critique de cinéma

Christophe Kantcheff

Rédacteur en chef de l’hebdomadaire Politis, Christophe Kantcheff est critique de cinéma et critique littéraire. Il a publié Robert Guédiguian cinéaste (Editions du Chêne, 2013) et Etre arabe, avec Farouk Mardam-Bey et Elias Sanbar (Actes Sud, 2005). Il a réalisé un documentaire, Henri Alleg, l’homme de la « Question » en 2009.


Pierre Puchot

Journaliste

Pierre Puchot

Né en 1980, Pierre Puchot est reporter spécialisé sur le Maghreb et le Moyen-Orient pour le site d’information Médiapart après avoir travaillé de 2005 à 2007 au quotidien La Croix.

Il est l’auteur des essais Tunisie, une révolution arabe (Editions Galaade) et La révolution confisquée, enquête sur la transition démocratique en Tunisie (Editions Sindbad/Actes sud). Son premier roman, La Traversée du chien (Galaade) a été publié en mars 2014.


Stanislav Stanojevic

Ecrivain, plasticien

Stanislav Stanojevic

« Stanojevic, un authentique original. » Tel est la description du réalisateur, écrivain et plasticien, Stanislav Stanojevic, né à Belgrade en 1938 par Alain Riou du Nouvel Observateur. Son premier film, Le Journal d’un suicidé, sorti en 1973, mélange les genres cinématographiques avec la présence des acteurs Samy Frey, Delphine Seyrig et Marie-France Pisier. S’en suivront trois autres longs-métrages, Subversion (1979), Illustres Inconnus (1984) et Mauve, le tigre ! (2007).


Jonathan Taieb

Réalisateur

Jonathan Taieb

Jonathan Taieb réalise son premier court-métrage à 19 ans avant d’enchaîner plusieurs courts en tant qu’auteur-réalisateur-producteur. À l’âge de 21 ans, il commence la production de son premier long-métrage “Le Monde Doit M’Arriver” qu’il mettra 3 ans à terminer avant d’avoir une belle carrière en festivals (5 récompenses à travers le monde) et une sortie en France, fin 2013. Son second film, STAND, traite de l’homophobie en Russie. Tourné secrètement en Ukraine – et en langue russe – le film entame sa tournée des festivals en juin 2014 au Frameline de San Francisco et a, à ce jour, une quinzaine de sélections dans plus de 10 pays sur 3 continents différents.


Saman Naseem, Membre d’honneur

Saman Naseem

Saman Naseem, « mineur délinquant » iranien, a été déclaré coupable d’avoir participé à des activités armées à l’encontre de l’État et d’avoir tué un gardien de la révolution alors qu’il avait moins de 18 ans. Sa sentence a été envoyée au Bureau de l’application des peines, ce qui signifie qu’elle peut être appliquée à tout moment. Saman Naseem, maintenant âgé de 21 ans, est issu de la minorité kurde d’Iran. Ce jeune homme a été condamné à mort en avril 2013 par un tribunal pénal de Mahabad, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental, pour « inimitié à l’égard de Dieu » (mohareb) et « corruption sur Terre » (ifsad fil-arz) en raison de son appartenance au Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK), un groupe d’opposition armé kurde, et de son implication supposée dans des activités armées à l’encontre des gardiens de la révolution. Sa sentence a été confirmée par la Cour suprême en décembre dernier.