Compétition Courts Métrages

Cette année nous avons sélectionné 6 courts métrages en compétition pour 3 prix :

  • Grand Prix des Droits Humains,
  • Prix du Jury,
  • Prix du Public.

La soirée sera l’occasion d’évoquer les droits humains à travers des formats courts.

 

 

Laissez-moi danser de Valérie LEROY  – 16’ 37

Mylène, 45 ans, est femme de ménage sur un ferry. Ce soir ses collègues lui ont organisée une fête surprise pour son anniversaire. Mais sur l’enveloppe qu’on lui tend, il y a l’ancien prénom de Mylène, son prénom d’homme, son ancienne vie. Qui peut vouloir trahir sa transidentité? Dans la clameur de la fête où commence à gronder les revendications sociales de ces femmes exploitées, Mylène va devoir enquêter…


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Judgment de Raymund Ribay GUTIEREZ – 15’06

JOY, la trentaine mère d’une petite fille de 4 ans, Angel réussit à rassembler son courage afin de déposer plainte contre son mari violent, junkie et dealer, Dante. Mais alors que sa plainte poursuit son cours, elle réalise que son envie de justice sera fastidieux et compliqué.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

MAD de Sophie TAVERT – 21’ 45

Madeleine, journaliste de guerre, est en reportage dans une zone de conflit armé. Un soir, Mazen, un citoyen reporter, fait irruption dans la cache où elle travaille.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yover de Edison Sanchez – 14’

Yover a à peine 12 ans, mais il doit travailler. Chaque jour il circule dans les rues de la nouvelle Bojaya – un village qui a survécu au massacre le plus sanglant de la guerre en Colombie – et il continue à voler quelques minutes de la réalité et de fantaisie et il joue, ce qui fait partie de l’univers des enfants. Yover revêt le pardon du passé qui est révélé à travers lui et la foi d’aller de l’avant vers un futur de simples récompenses.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon amour, mon ami de Valerio ADRIANO – 16’

Daniela et Fouad vivent à Gubbio, dans les collines de l’Ombrie, mais ils viennent tous les deux de la mer. Elle est originaire de Bari et il vient de Casablanca. Leurs corps portent les signes d’une vie difficile et d’une dépendance sévère à l’alcool. Ils se sont rencontrés par hasard et ont commencé à prendre soin l’un de l’autre, développant un lien profond et salvateur. Fouad a déménagé chez Daniela et ils ont partagé le même toit pendant deux ans. Maintenant que Fouad a besoin d’un permis de séjour pour avoir accès à l’assistance sanitaire dont il a besoin, il demande à Daniela de l’épouser. L’idée lui semble bonne mais quelques jours avant le mariage, l’ambiguïté des sentiments de Fouad commence à l’inquiéter. Est-il possible d’organiser un mariage avec quelqu’un qui vous aime vraiment?


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vilaine fille de Ayce KARTAL – 8’

S. est une petite fille turque âgée de huit ans, dotée d’une imagination débordante, qui aime la nature et les animaux. Depuis une chambre d’hôpital, elle se remémore les jours heureux passés dans le village de ses grands-parents pendant les vacances, mais des souvenirs sombres et terrifiants surgissent et prennent sens peu à peu.