cinema-droits-humains.org
Actus Cinema

7 courts-métrages tournés en Occitanie à voir absolument

Notez cet article



F. Valéry et G. Machu – Publié le

Pendant tout le mois de juin 2020, France 3 Occitanie ouvre une section court-métrage sur son site et propose ainsi une sélection des meilleurs films dont certains soutenus par la Région Occitanie par l’intermédiaire d’Occitanie Film.

Chaque année, plus de 100 films se tournent ici, dont une majorité aidée financièrement par la Région Occitanie en partenariat avec le CNC. Parmi lesquels des longs métrages, des documentaires, pour le cinéma et pour la télévision et des courts métrages, tournés par des réalisatrices et réalisateurs, d’ici ou d’ailleurs, qui nous invitent à partager leur récit, incarné sur le territoire régional. 

On vous invite donc à voir (ou revoir) 7 courts-métrages sélectionnés par France 3 Occitanie, avec des histoires fortes ou singulières. Des moments de vie qui ne laissent pas indifférents, régalez-vous !

“Gronde marmaille” de Clémentine Carrié

Fin août. Une après-midi. Boubou, une fillette de sept ans, s’ennuie sur le camping. Partout, c’est la canicule et la sieste. Ses parents font leur amour dans la caravane. Elle fuit le camping pour les broussailles d’à côté et entraîne Dany trafiquer avec la météo.

S’il n’y a qu’une raison de regarder ce film, c’est sans doute pour la prestation de ses deux (très) jeunes acteurs, qui ont un talent fou, une aisance devant la caméra.

Mais ce n’est pas la seule raison : on suit avec intérêt le parcours de ces deux petits qui, sous la canicule, fuguent du camping où ils sont en vacances (près de Clermont-L’Hérault). Il y a beaucoup de poésie et d’attachement à ses deux super jeunes héros.


Gronde marmaille

“Si tu veux revoir ta mère” de Xavier Douin

On dit parfois que dans un court-métrage, la “chute”, même si elle ne dure que quelques secondes est primordiale. Ici, le mot chute prend tous ses sens… Mais cette fin ne serait rien si les minutes qui précèdent ne nous tenaient pas en haleine.

Si vous saviez le nombre de fois où je lui ai dit qu’on signait pas une lettre anonyme !

Sur le mode polar ou western, dans un petit village du sud de la France (le film a été tourné à Combailleaux dans l’Hérault), pour obtenir le vélo de ses rêves, un petit garçon (casting impeccable) prend la Vierge Marie en otage. 


Si tu veux revoir ta mère

“Contorsion” d’Ingrid Chikhaoui

Faustine, une jeune contorsionniste vit entre l’école de cirque et ses colocataires acrobates. Mais petit à petit, ses articulations faiblissent et son rapport à son corps devient compliqué. 

Compliqué aussi son avenir professionnel, et son rapport à la troupe dans laquelle elle évolue. Elle doute, son avenir est compromis. Une rencontre inattendue l’amènera à se dépasser.

Ce film d’Ingrid Chikhaoui, diplômée de l’ESAV de Toulouse, a reçu le prix du meilleur court métrage du Big Water Film Festival en 2014. Il a été tourné en partie au Lido, l’école de cirque de Toulouse.
 


Contorsion

“Joyeux Noël, Noël !” de Xavier Franchomme

Perturbé par le départ de sa copine qui l’a quitté, Noël se retrouve en garde à vue. Interrogé par la police pour meurtre, son récit manque cruellement de crédibilité. Mais que s’est-il réellement passé chez lui dans la nuit du 23 au 24 décembre 2009 ?

Xavier Franchomme réalise régulièrement des courts métrages de fiction. Avant le touchant “Caravane” (2017) avec notamment Joël Cantona, le réalisateur avait déjà en 2010 fait jouer l’acteur avec le Catalan Cali (ainsi que Delphine Chanéac, Joël Jacobi et Julien Masdoua) dans ce film librement inspiré de la nouvelle de l’auteur toulousain Pascal Dessaint “Joyeux Noël, Noël” tirée du recueil “Les hommes sont courageux” (Editions Rivages 2006).


Joyeux Noël, Noël !

“La vie sauvage” de Laure Bourdon-Zarader

Deux trentenaires en vacances, terminent leur week-end en province par la visite d’un parc safari. Tout excités à l’idée de découvrir une faune insolite, ils se comportent comme des enfants et se prennent pour des animaux, oubliant un instant que ces derniers sont en liberté. Entre sexe et folie le couple sortira-t-il indemne de cette expédition ?

C’est un film drôle et loufoque servi par des comédiens crédibles. On se laisse vraiment porter par ce couple déjanté avide de sexe. Les situations cocasses s’enchaînent vite et on reste jusqu’au bout du film.

Attention, ce film contient des scènes de sexe et de nudité.


La vie sauvage

“Majorité opprimée” de Éléonore Pourriat

C’est le monde à l’envers. Toujours dans le domaine des rapports entre hommes et femmes, ce film militant inverse les rôles. C’est une chronique réussie du sexisme ordinaire. Un concept qui peut faire prendre conscience de la situation que vivent certaines femmes. Un film politique. 


Majorité opprimée

“Aragona” de Jérémy Martin

A bord de sa Cadillac, Maxance ne va nulle part. Et Tania qu’il prend en stop sur la légendaire route d’Aragona ne va nulle part elle non plus.

Avide de sensation, ils se laissent porter par les paysages, les rencontres, un peu déjantées. Jusqu’où va les mener ce road movie ?

Ce film, réalisé avec l’aide d’une bande de copains, acteurs et techniciens, et où le réalisateur endosse également le premier rôle, est, là encore une exploration, toute personnelle, des rapports entre hommes et femmes… 


Aragona



Source France 3

D'autres articles

Annie Cordy, un lien indéfectible avec Paris depuis 1950

adrien

La 31e édition du FidMarseille rendra hommage à Michel Piccoli du 22 au 26 juillet

adrien

Confinement : voilà pourquoi un cinéma de l’Eure est le seul en France à faire salle comble

adrien

Coronavirus. Les salles obscures attendent fébrilement le happy end de la crise

adrien

A Toulouse, la paroisse des étudiants transforme le Christ en Jedi afin de lutter contre Dark Vador et le côté obscur !

adrien

quand Joséphine Baker retournait le racisme contre elle-même

adrien