cinema-droits-humains.org
Image default
Actus Cinema

A Tours, le cinéma Les studios compte sur les aides de l’Etat mais surtout sur le retour des spectateurs pour survivre

Notez cet article


Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé de nouvelles mesures pour aider le secteur culturel particulièrement sinistré par la crise sanitaire. À Tours par exemple, le cinéma d’art et d’essais, Les studios, doit faire face à des pertes d’exploitation conséquentes.

Créé en 1963, le cinéma d’Art et d’Essai “Les Studios” à Tours totalise 350 000 spectateurs par an dont 23 000 abonnés. Avec la fermeture complète de ses 7 salles durant le confinement et la mise au chômage partiel des 14 salariés, le choc a été rude pour cette entreprise culturelle.

Retrouver le public des salles obscures

Retrouver le public des salles obscures

Après 3 mois de perte sèche d’exploitation, le public a pu être de nouveau accueilli fin juin dans le respect des mesures sanitaires et avec une multiplication des séances. Malgré le port du masque aux caisses, malgré un siège sur deux bloqués, la programmation de l’été a connu un faible succès. Même si juillet et août sont des mois de faible fréquentation (4 000 par semaine), l’été 2020 aura été en deçà avec environ 3 000 spectateurs par semaine.
Certes, l’été a été ensoleillé, certes, il n’y avait pas encore de films très porteurs, mais la période estivale de cette année a montré que s’enfermer dans une salle n’était pas une évidence en cette période de peur de la contamination du coronavirus.

Jérémie Bonmarché du cinéma Les Studios

Jérémie Bonmarché du cinéma Les Studios

Jérémie Bonmarché, directeur adjoint des Studios, analyse “L’été a été particulièrement calme, même s’il n’y a pas eut de film locomotive durant l’été, les gens avaient envie d’extérieur aprés le confinement et il y avait toujours cette peur un peu diffuse du virus qui fait que beaucoup de personnes ne se sentaient pas à l’aise d’être confinés dans une salle de cinéma, surtout que nous avons des fidéles cinéphiles un peu plus agés que dans d’autres cinémas, donc plus sensible à la crainte de la contamination“.

Les aides annoncées pour le secteur culturel sous différentes formes pour deux milliards d’euros seront les bienvenus, même si le retour de la fréquentation du public est le véritable enjeu en cette rentrée 2020.

À l’occasion des rencontres Art et Essai de La Rochelle, les mécanismes d’aides gouvernementales sont en discussion. Les annonces gouvernementales sont rassurantes pour le secteur culturel.

Mais pour la vie du cinéma Les Studios, rien ne vaut la rencontre entre des films et un public

Vu qu’il y a des pertes significatives, bien sûr qu’on a besoin de ces aides, elles seront les bienvenues. Les aides, c’est acquis, mais pour nous, mieux vaut compter sur notre public, nos abonnés, c’est notre raison d’être

Jérémie Bonmarché

Jérome Bonmarché est presque incantatoire quand il évoque ses souhaits pour cette rentrée “3 mois de pertes, mars, avril et mai, c’est clairement 30 % de chiffres d’affaires qui seront perdus cette année. Il faut absolument que cela reprenne à la rentrée pour que l’on ne soit pas en péril, mais il faut absolument qu’on retrouve notre rythme de croisière et ces pertes ne seront pas dommageables. Nos réserves de secours ont été utilisées, maintenant, il faut que ça reparte.”

Depuis mercredi (26/08) , les gens sont rentrés de vacances et on a des films un peu plus porteurs comme “Effacer l’historique” qui remplit sont rôle de locomotive, pour nous, c’est rassurant. On sent qu’il y a quand même un petit retour, c’est encourageant “. La réalité du retour du public sera palpable dès la mi-septembre, en attendant les bilans comptables à la fin de l’année.

le masque au cinéma

le masque au cinéma

Une rentrée qui s’accompagne aussi d’un changement des règles concernant les gestes barrières. Désormais, les placements dans les salles seront libres, mais le masque est obligatoire durant tout le film.



Source France 3

Related posts

A Mulhouse, huit jeunes réalisent une web-série, “Erratum”

adrien

témoignage d’un directeur de cinéma sur une réouverture des salles encadrée

adrien

jusqu’à moins 70 % de fréquentation dans les cinémas de Bordeaux

adrien

Déconfinement : quand et comment les cinémas vont-ils rouvrir ?

adrien

Déconfinement : fin de la limite de 100 km, réouverture des lycées et restaurants… Les annonces d’Edouard Philippe

adrien

“Si c’est comme ça, je le mettrai”, dans les commerces, les clients se préparent

adrien