cinema-droits-humains.org
Actus Cinema

A Vénissieux, quinze jeunes s’essayent au cinéma grâce au projet “Filme l’Avenir”

Notez cet article



Les Ami(e)s du Comedy Club, l’association de Jamel Debbouze, font étape à Vénissieux (Rhône) pendant deux jours. Ils accompagnent des jeunes de quartiers populaires de la Métropole de Lyon dans la réalisation d’un court-métrage. Né pendant le confinement, le projet s’intitule “Filme l’Avenir”.

Deux jours pour réaliser un film de 90 secondes…voici le défi lancé par les Ami(e)s du Comedy Club à quinze jeunes des quartiers populaires de la Métropole de Lyon
L’idée, portée par l’humoriste Jamel Debbouze, est née pendant le confinement. L’objectif est de faire parler la jeunesse sur leur vision de l’avenir et de les initier à l’univers du cinéma.  
Après Nantes, Bordeaux, Montpellier, Toulouse et Marseille,  voici le Comedy Club installé à Vénissieux où leur appel auprès des jeunes de la Métropole de Lyon a été relayé par l’association “La perche”.
 

De l’écriture à la réalisation

La session comporte plusieurs champs auxquels doivent s’atteler les participants répartis en trois groupes de cinq et encadrés par un réalisateur professionnel: expression libre, écriture d’un scénario autour d’un thème qui leur tient à coeur puis tournage et montage. 

Pendant le confinement, je me suis remis en question. Du coup, je me lance

Ryan

Apprendre à faire du cinéma, un rêve dont a décidé de s’emparer Ryan. Passionné par le stand-up, fan de Jamel Debbouze, cet habitant de Meyzieu a franchi le pas. “J’avais envie d’en faire mon métier mais je ne tentais pas. Pendant le confinement, je me suis remis en question. Ca, je pouvais le faire, du coup, je me lance. “ 
Découvrir, s’essayer aux métiers du cinéma, l’idée a aussi séduit Haris : ” C’est un projet qui me tentait beaucoup. J’espère en faire mon avenir.”
 

Faire entendre sa voix

Pour d’autres, faire du cinéma, c’est aussi évoquer un sujet de société et faire entendre leur voix. Abde a choisi de tourner son court métrage autour du thème des fake-news : “On parle au nom de ceux qui ne peuvent pas donner leur avis.”

Fondé par Jamel Debbouze, le Comedy club a pour vocation de promouvoir de jeunes talents issus de quartiers populaires, éloignés de l’univers du cinéma. Devenus professionnels, c’est à leur tout d’initier la nouvelle génération. Chabname Zariab est réalisatrice et coordinatrice du projet “Filme l’Avenir”. Autodidacte puis soutenue par le Comedy Club, elle entend à son tout faire émerger de jeunes talents. “Il faut les aider à trouver leur voix”.

 

 

Des smarphones pour outil de création

Le projet “Filme l’Avenir” veut rendre le cinéma accessible. “On voulait apporter le cinéma à des jeunes qui n’y ont pas accès, leur montrer qu’une autre forme d’expression existe” explique la réalisatrice.

Grâce à un dispositif léger, de simples smartphones équipés de logiciels, elle espère qu’après leur passage, les jeunes poursuivent leur création. 

Soutenu par France Télévisions, le CNC, l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires et la Fondation L’Oréal, le projet poursuivra ensuite sa route vers Strabourg et la région parisienne.

A Vénissieux, les courts-métrages ont été projetés en fin de journée. Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Auteurs et acteurs pourront participer au concours du Comedy club organisé en novembre à Paris.

 



Source France 3

D'autres articles

Déconfinement – Nantes, Angers, Le Mans : les cinémas surpris mais ravis par la date de réouverture annoncée

adrien

quand les personnages des chansons de Renaud prennent vie dans un film tourné en Aquitaine

adrien

recherche comédiens et figurants pour le tournage d’une série de France 3

adrien

le Palace, le cinéma indépendant d’Epernay, contraint de fermer ses portes dès le 28 juillet

adrien

L’image manquante : repenser l’imaginaire visuel de l’esclavage

adrien

“Rien que pour vos yeux”, James Bond au château de la Buzine

adrien