cinema-droits-humains.org
Actus Cinema

Drive-in dans le Loir-et-Cher : la “promotion de vieux loisirs de masse polluants” dénoncée par les écologistes

Notez cet article



Nous ne sommes pas contre le principe du cinéma en plein air. La question est de savoir comment on y accède de façon écologique

François Thiollet est membre d’Europe Ecologie – Les Verts dans le Loir-et-Cher, et conseiller minicipal à Valencisse. Il a appris comme tout le monde par la presse, ce vendredi 29 mai, l’ouverture d’un drive-in à l’aérodrome du Breuil près de Blois, à compter du 15 juin. 

Je ne suis pas surpris par cette offre de loisirs de la part du président du Conseil départemental Nicolas Perruchot, qui a toujours oeuvré pour le développement de l’automobile. Le passage à 90 km/h ce 2 juin, la deuxième sortie d’autoroute… Mais dire aux gens après cette crise qu’on peut faire comme avant, se déplacer tous en même temps, en voiture… ce n’est pas un bon message à envoyer à la population.”

Un projet qui fait l’unanimité pour le président du Conseil départemental

Le président du Conseil départemental du Loir-et-Cher (LR) justifie l’ouverture de ce drive in par une demande des habitants du département. 

“Nous avons tous été confinés et confrontés à l’annulation de tous les événements culturels. Il n’y a plus grand chose à faire le soir, alors l’idée c’est de proposer une offre culturelle avec un cinéma plein air qui permettra de faire ressortir les gens dans des conditions sanitaires assurées”, se réjouissait Nicolas Perruchot, Président du conseil départemental du Loir-et-Cher (Les Républicains), le vendredi 29 mai lors de l’annonce de l’ouverture du drive-in.

Et d’ajouter : ” Les collectionneurs de voitures de la région devraient eux aussi être au rendez-vous pour le drive-in, ce qui participera sans aucun doute à l’ambiance rétro de ces soirées d’été en plein air.

Les écologistes appellent à la responsabilité de chacun

EELV 41 n’a pas d’élus au Conseil départemental du Loir-et-Cher. C’est donc par un communiqué de presse que ses membres ont voulu alerter les personnes qui auraient envie de tester le drive-in cet été. 

” C’est aussi de la responsabilité de chacun, de changer sa consommation de loisirs. Il y aura toujours un public pour ça, bien sûr. Mais cette crise nous a montré qu’on pouvait se passer de la voiture pendant des semaines. Avec la prolifération de drive-in, on repart comme avant”. 
 

 

L’alternative verte : du cinéma ou du théâtre en plein air sur les places des villages

Plutôt que d’encourager des pratiques polluantes, le département peut soutenir le développement de cinéma ou de théâtre de plein air piéton dans nos villages, dans le respect des contraintes de distanciation

Pour EELV 41, c’est maintenant que les collectivités ont un rôle à jouer :

“C’est l’occasion pour les collectivités de repenser les logiques d’accès aux loisirs. Par exemple, pourquoi ne pas développer des séances de cinéma en plein air, et des pièces de théâtre sur les places de village du Loir-et-Cher, plutôt que de faire se déplacer les gens en voiture ?”

François Thiollet dénonce “la promotion de loisirs de masse polluants”.

Aujourd’hui, nous savons que nous devons agir et penser autrement. Un drive-in, c’est une consommation supplémentaire et inutile de carburant. L’importation de ce mode de consommation culturel américain, qui fleure bon les années 50, n’est pas la meilleure idée du moment. On peut regretter la grande époque de la “Fureur de vivre”, mais on ne connaissait pas alors l’impact catastrophique sur l’environnement de notre consommation d’énergie”. 

Pour l’élu EELV du Loir-et-Cher, le développement des drive-in reste “une mauvaise solution de déconfinement culturel. ” Il ajoute : ” L’objectif est malheureusement de pousser les gens à consommer mal et vite, comme avant. Aucune leçon ne semble avoir été tirée de cette crise. ” 

Le président du Conseil départemental du Loir-et-Cher passablement énervé

Nicolas Perruchot, le président du Conseil départemental ne comprend pas les inquiétudes des membres d’Europe Ecologie – Les Verts. Ce communiqué l’a même passablement énervé :

“S’ils ont des alternatives ou des propositions, qu’ils les mettent en place, et qu’ils nous démontrent que c’est possible. A chaque fois qu’on annonce une initiative, les écologistes sont contre, de toute façon. C’est pénible, et ça n’a pas de sens.”

Il s’explique : “ Dans un département rural comme le nôtre, comment faites-vous pour vous rendre sur un lieu de loisirs sans voiture ? La vie culturelle, avant la Covid, ne se passait pas à pied. ” 

Une capacité d’accueil de 250 voitures par soir, du 15 juin au 1er août 2020

Alors que les salles de cinéma sont fermées jusqu’au 22 juin, Cap’Ciné et le conseil départemental de Loir-et-Cher, ont annoncé vendredi 29 mai l’ouverture cet été de projections plein air, à l’aérodrome Blois-Le Breuil. 
 
Avec une capacité d’accueil de 250 voitures, soit près de 1000 spectateurs, il s’agit pour l’heure du plus grand drive-in de France. Il sera installé sur l’aérodrome appartenant au Conseil départemental du Loir-et-Cher, du 15 juin au 1er août. 

Reportage à l’occasion de l’annonce de l’ouverture du drive-in réalisé le 29 mai 2020 par Flavien Texier, Nathanaël Lemaire et Laurent Vaury : 

Drive-in dans le Loir-et-Cher : Europe Ecologie les Verts dénonce “la promotion de vieux loisirs de masse polluants”
Reportage de Flavien Texier, Nathanaël Lemaire et Laurent Vaury

“Le plus grand drive-in de France” ouvrira à l’aérodrome du Breuil près de Blois,



Source France 3

D'autres articles

Coronavirus. Coup d’envoi du Festival du Film court en plein air de Grenoble sur la toile du… web

adrien

recherche comédiens et figurants pour le tournage d’une série de France 3

adrien

La 31e édition du FidMarseille rendra hommage à Michel Piccoli du 22 au 26 juillet

adrien

En manque de vacances ? Des courts-métrages pour plonger en quelques clics

adrien

Nantes : le Cinématographe s’installera à la place du restaurant Hippopotamus allée des Tanneurs

adrien

7 courts-métrages tournés en Occitanie à voir absolument

adrien