cinema-droits-humains.org
Actus Cinema

Envie de cinéma ? C’est le “ retour vers le futur ” des drive-in, le scénario privilégié à Caen, à partir du 26 mai

Notez cet article


On se fait une toile ? C’est possible, mais n’oubliez pas les clés de la voiture. A l’heure de la crise sanitaire, les salles revisitent les grands classiques et s’adaptent.

C’est en effet le retour vers le futur du fameux concept “drive-in”, inventé dans les années trente aux Etats-Unis et popularisé dans le monde entier vingt plus tard. 

Au Lux, cinéma d’art et essai bien connu des normands, Gautier Labrusse est sur les chapeaux de roue, depuis deux mois.
 

C’est un peu dans notre ADN car on propose des projections en plein air tous les étés. On a déjà fait du drive-in. Et là, ça paraît être la seule solution pour faire partager une expérience collective de cinéma, tout en respectant les mesures sanitaires. Je note aussi que cette initiative a été reprise en Allemagne ou en Corée du Sud.

 

Projection du film "Le Mans 66", le 12 Mai 2020, à Dresden, en Allemagne / © Robert Michael/dpa/picture-alliance/Newscom/MaxPPP
Projection du film “Le Mans 66”, le 12 Mai 2020, à Dresden, en Allemagne / © Robert Michael/dpa/picture-alliance/Newscom/MaxPPP

 

Le drive-in, à la mode de Caen

D’abord, il a fallu convaincre les autorités. Avant de donner son feu vert, la préfecture du Calvados s’est assurée que les mesures sanitaires seraient respectées.

Ensuite, Gautier Labrusse s’est rapproché de la mairie de Caen et de Paul Séchaud, le gestionnaire du parc des expos. “On aurait pas pu le faire sans eux. “Caen Event” nous donne un sacré coup de main et la mairie nous soutient pour la logistique”, précise-t-il. 

Alors concrètement, comment ça va se passer ? Quatre fois par semaine, à la tombée de la nuit, direction le parc expos. La séance est ouverte pour 150 voitures, sur réservation, contenant trois personnes maximum. Le prix ? 20 euros. Le son sera retransmis via l’autoradio, grâce à l’aide de la station 666.
 

Des spectateurs allemands regardent une comédie américaine de leur voiture le 15 mai 2020, à Magdeburg en Allemagne / © DPA/MAXPPP
Des spectateurs allemands regardent une comédie américaine de leur voiture le 15 mai 2020, à Magdeburg en Allemagne / © DPA/MAXPPP

Coup de projecteur sur la programmation

C’est le bien nommé film de Disney “En avant” qui lancera la première semaine de projection, le 26 mai. La programmation se veut grand public et peut être susceptible de changer en fonction de la météo.

Mais si le ciel se montre clément, le 28 mai, les orphelins du festival de Cannes pourront se consoler en revoyant LE grand succès artistique de l’année, Palme d’Or et Oscar du meilleur film. Il s’agit bien sûr de  “Parasite”, dans sa version noir et blanc et en français. 

Le 29 mai, “Judy” vous fera fredonner “over the rainbow” toute la soirée. Puis le samedi 30 mai, une comédie “10 jours sans maman” avec le normand Franck Dubosc. 

 

Bande annonce du film “En avant” – Disney

Gautier Labrusse marche néanmoins sur des oeufs. S’il est rassuré, à la lecture des commentaires encourageants sur les réseaux sociaux, il commence aussi à entendre ici ou là des critiques. Mais pour lui, à Caen, “ville la plus cinéphile de France par son offre et son indice de fréquentation*”, ce projet a tout son sens. 
 

Ce n’est pas une opération commerciale. Cela va nous rapporter zéro et ça nous complique plus la vie, car on va sortir des salariés du chômage partiel. Le mieux serait de ne rien faire si on raisonne purement d’un point de vue économique. Mais ça nous paraît important de proposer une offre culturelle aux caennais. De toute manière, on arrêtera dès la réouverture des salles. Gautier Labrusse, co-directeur du LUX à Caen

* : Indice de fréquentation dans l’agglomération caennaise =  7,7 entrées par habitant, soit 3 points de plus par rapport à la moyenne nationale des unités urbaines de plus de 100 000 habitants, hors Paris.

Le drive-in : Vraie ou fausse bonne idée ? 

C’est un peu la douche froide, depuis que la fédération des cinémas s’est montrée, ce samedi, défavorable au drive-in, dans un communiqué : 

“La fédération regrette profondément les dégâts médiatiques et économiques que provoqueront ces manifestations qui détournent les spectateurs, les médias, l’administration locale et nationale du seul combat à mener : la réouverture des salles”

“J’espère que ces propos ne vont pas freiner les distributeurs et qu’ils nous autoriseront quand même à projeter leurs films”, réagit Gautier Labrusse. 
 

Des exploitants et même des spectateurs trouvent qu’en 2020, cette idée de “cinéma en voiture” nous conduise à contre-sens des considérations écologiques.

“Dans les nouvelles voitures, vous allez être obligés de rallumer toutes les dix minutes le moteur pour écouter le son via l’autoradio”, note un directeur de salles.

Une spectatrice de Rouen observe “la fausse bonne idée, toutes ces voitures les unes à côté des autres au temps de la chasse aux particules fines”.
 

Le Drive-In en Espagne. Le spectateur écoutera le son via son autoradio. / © JOSE JORDAN / AFP
Le Drive-In en Espagne. Le spectateur écoutera le son via son autoradio. / © JOSE JORDAN / AFP

Bordeaux, Cabourg, Cannes, Abbeville se mettent au Drive-in

Malgré ces réserves, il semble que la culture en voiture fasse son chemin. Le Festival du film romantique de Cabourg, qui se tient habituellement en juin, pourrait également opter pour le drive-in, en août. “On peut imaginer des concerts de musique, aussi”, ajoute Gautier Labrusse. 

Privé de festival, Cannes annonce aussi la mise en place d’un drive-in sur un parking face à la mer à 21H30, du mercredi 20 mai au dimanche 24, avec notamment deux avant-premières: “La Daronne”, une comédie de Jean-Paul Salomé avec Isabelle Huppert et “Singing Club” de Peter Cattaneo avec Kristin Scott Thomas.
 

En attendant la réouverture des salles, peut-être “début juillet” dit le ministre,  “chacun cherche son chat” aurait dit Cédric Klapisch. Agnès Jaoui aurait sûrement insisté sur le respect du goût des autres”.





Source France 3

D'autres articles

L’école du changement : filmer les pédagogies alternatives

adrien

le cinéma en plein air, c’est tendance

adrien

France 3 Corse ViaStella – 38e édition du Festival Arte Mare du 3 au 10 octobre à Bastia

adrien

La Villa Gaby, Le Mucem et l’Alhambra s’associent à Marseille Jazz des 5 continents pour un été musical

adrien

Déconfinement : quand et comment les cinémas vont-ils rouvrir ?

adrien

Après “Plus belle la vie“, l’acteur lyonnais Jonas Ben Ahmed dans un film ”labellisé” Festival de Cannes

adrien