cinema-droits-humains.org
Image default
Actus Cinema

quand les personnages des chansons de Renaud prennent vie dans un film tourné en Aquitaine

Notez cet article



Ils s’appellent Gérard Lambert, Manu, La Pépette ou encore Slimane. Des prénoms aux airs de vieux copains pour tous les fans de Renaud. A chacun d’entre eux, le chanteur a attribué un caractère et une tranche de vie, racontée au fil de ses albums.

Autant de personnages créés et magnifiés, qui devraient bientôt s’incarner sur grand écran sous l’impulsion de Marc Large et Johanna Turpeau. Les deux réalisateurs se sont associés pour écrire et tourner Le Retour de la Suite, un moyen métrage de vingt-cinq minutes.

Le retour de Gérard Lambert

Le fils est présenté par ses réalisateurs comme “un polar psychologique”, qui prend pour point de départ les mésaventures de Gérard Lambert. Comme dans le titre extrait de l’album Marche à l’ombre, ce dernier se retrouve en panne de mobylette. 
“Il siphonne une voiture de bourgeois, et fait une rencontre qui tourne mal, raconte Marc Large. S’ensuivent un enlèvement et une enquête, menée par Willy Brouillard, un “flic un peu looser”, lui aussi mis à l’honneur par le chanteur dans une ballade.

On n’a surtout pas voulu faire un film sur Renaud. Ce n’est pas un biopic. Ce film, c’est aussi une analyse de l’évolution de la société, sur les libertés individuelles des années 80. 

On a voulu témoigner de cette époque-là, de ces années qui sont parfois idéalisées par la jeune génération. Pour la mienne, il y a parfois eu comme un désenchantement. 

Marc Large, co-réalisateur du Retour de la suite

Une désillusion, qui selon Marc Large correspond également à l’état d’esprit de Renaud. “Il avait au départ un discours très idéaliste, c’était ‘les méchants contre les gentils’. Au fur et à mesure, ce désenchantement s’est traduit par la dépression et l’alcoolisme, mais il s’est aussi retrouvé dans son discours, qui est devenu moins manichéen”. 

Casting de “potes”

Pas la peine de sortir les mouchoirs pour autant, les réalisateurs promettent un film “très drôle par moment, nostalgique par d’autres”, et ont pour ce faire, convoqué une bande de copains. Et pas des moindres : Daniel Prévost, Gustave Kervern, Juliette Arnaud, Bruno Solo, Jackie Berroyer, Pia Moustaki, Didier Super, Gauvin… 
Je pensais à ces acteurs au moment de l’écriture, confie Marc Large, et ça m’aidait. J’imaginais leur profil, leur attitude… Finalement ils ont tous dit oui “.

Ecoutez Didier Super et Bruno Solo parler du projet Le Retour de la suite

Didier Super et Bruno Solo, acteurs du Retour de la Suite

 

Quant à Renaud “il a été le premier à qui j’ai parlé du projet, par le biais de son frère David Séchan. Il a accueilli ce projet avec beaucoup de bienveillance, il a été troublé par certaines choses, il nous a même donné des conseils”. 

Tourné en Aquitaine

Le film est toujours en cours de financement. Une campagne de crowdfunding a été lancée sur Ulule  afin de recueillir les donations des particuliers. Le premier pallier de 10 000 euros devrait bientôt être franchi. Un dossier de financement a également été déposé au CNC, le Centre national du cinéma, en attendant les demandes d’aides à la région.

Le Retour de la suite sera tourné en Aquitaine, avec une équipe locale, à l’exception des acteurs. ” Nous avons prévu des séquences au garage moderne de Bordeaux, à la maison Arnaudin à Laboueyre dans les Landes. C’était un point très important pour nous, précise la co-réalisatrice et co-auteure, Johanna Turpeau, également monteuse fiction et documentaire pour France 3. Nous voulions travailler avec des techniciens locaux et un producteur aquitain (Mon ballon Productions, ndlr). 
Aujourd’hui tout passe par Paris, le cinéma en région est menacé, il nous tenait à cœur de le défendre”.

Une fois les financements obtenus, le film se tourner à l’hiver 2020 pour être finalisé au printemps 2021. Les deux réalisateurs espèrent ensuite séduire le public des festivals, et ont en tête un futur projet, toujours aquitain, autour du poète et photographe landais Félix Arnaudin.



Source France 3

Related posts

trois cinémas en plein air à découvrir cet été

adrien

Déconfinement : fin de la limite de 100 km, réouverture des lycées et restaurants… Les annonces d’Edouard Philippe

adrien

le Palace, le cinéma indépendant d’Epernay, contraint de fermer ses portes dès le 28 juillet

adrien

avec “Filme l’avenir”, les jeunes des quartiers font entendre leurs voix après la crise sanitaire

adrien

Confinement : voilà pourquoi un cinéma de l’Eure est le seul en France à faire salle comble

adrien

en Savoie, le festival des 168 heures met les jeunes cinéastes au défi

adrien