cinema-droits-humains.org
Image default
Actus Cinema

“Rien que pour vos yeux”, James Bond au château de la Buzine

Notez cet article


Cet été, le château de Marcel Pagnol héberge l’espion britannique. Gadgets, costumes et décors : tout l’univers de Ian Flemming est à Marseille. Nom de l’opération : mémoire d’un agent secret.

Accrochez vos ceintures. Vous êtes sur le point d’embarquer à bord d’une mission secrète. À Marseille, vous suivrez le plus célèbre des espions : son nom est Bond. James Bond.

Votre destination : le château de la Buzine, devenu un repaire de l’agent secret le temps d’un été. De Sean Connery à Daniel Craig, vous y retrouverez 007 sous toutes ses doublures.

De Sean Connery à Daniel Craig, vous y retrouverez 007 sous toutes ses doublures.

De Sean Connery à Daniel Craig, vous y retrouverez 007 sous toutes ses doublures.

© Château de la Buzine

Mémoire d’un agent secret” est une exposition temporaire et exceptionnelle sur James Bond. Costumes originaux, décors de films et gadgets en tous genres… cette année, la maison de Marcel Pagnol se plonge dans l’univers explosif de Ian Flemming.

Pour l’occasion, des pièces de collection rarissimes ont été importées de l’autre bout du globe. Et pour que personne ne soit déçu, ce sont les fans eux-mêmes qui ont participé à l’élaboration de la galerie.

Réunir autant d’objets authentiques de la saga sous un même toit est un tour de force réalisé par le club James Bond France, présenté comme le plus important groupe de fans de Bond au monde.

Une exposition conçue par les fans

A sa tête se trouve Luc Le Clech, 58 ans. Il se rappellera toute sa vie la première fois qu’il a vu un film de James Bond. “J’avais 12 ans. Mon père m’a emmené voir ‘L’homme au pistolet d’or’ au cinéma. C’était Roger Moore qui jouait. J’étais fasciné. Ensuite, j’ai découvert qu’il y en existait d’autres, puis des bouquins… et je n’ai pas arrêté.”

Depuis ce jour, la vie de Luc Le Clech est rythmée par les aventures du héros britannique. Chez lui, à Amboise, il tient une maison d’hôte entièrement décorée sur le thème de l’agent secret. Il dirige également une revue quadrimestrielle nommée “Le Bond”, destinée aux amateurs. C’est un fan, un vrai.

Aujourd’hui, il présente cette exposition rétrospective au château de la Buzine, et se félicite d’”un bel hommage”

Une montre-briquet, des jetons de casino ou encore des claps authentiques de tournage, la sélection exposée à Marseille compte plus de 300 objets autour du mythe.

Ça montre que James Bond est toujours vivant. Il est toujours là, c’est une icône. Même si on n’aime pas le cinéma, les séries, l’art ou l’irréel, tout le monde connaît”, s’émeut Luc Le Clech.

Il y a des films de James Bond depuis 58 ans, donc ça touche énormément de monde. Selon les générations, chacun à son James Bond à lui. Moi, c’est Roger Moore. Nous avons tous notre propre histoire avec ce héros. Et nous racontons tout ça dans l’exposition.

Les coulisses de l’exposition sont elles-mêmes dignes d’un James Bond !

Valérie Fédele, commissaire générale de l’exposition.

Lui-même collectionneur, Luc Le Clech a voulu le meilleur pour cet événement. “Nous avons contacté Alan Stephenson, un Américain qui est l’un des plus grands collectionneurs du milieu. Il a des pièces de très grandes valeurs, qu’il a accepté volontiers de nous prêter. C’est exceptionnel”
 
Combinaisons spatiales, pistolets d’or, respirateurs et autres reliques de la franchise ont été précieusement transportés depuis les Etats-Unis, dans un convoi exceptionnel.

Combinaisons spatiales, pistolets d’or, respirateurs et autres reliques de la franchise ont été précieusement transportés depuis les Etats Unis, dans un convoi exceptionnel.

Combinaisons spatiales, pistolets d’or, respirateurs et autres reliques de la franchise ont été précieusement transportés depuis les Etats Unis, dans un convoi exceptionnel.

© FTV

Ce sont des pièces de très grande valeur. Ça demande une logistique incroyable pour les transporter à travers l’Atlantique. Tout est sécurisé et tracé”, se souvient Valérie Fédele, commissaire générale de l’exposition.

Chaque objet était emballé individuellement dans une immense caisse de protection. C’était amusant de déballer ces containers pour y trouver de tout petits engins disproportionnés à l’intérieur”, s’amuse-t-elle. “Les coulisses de l’exposition sont elles-mêmes dignes d’un James Bond !”.

Une soirée sur le thème de James Bond

Cette année est un cru spécial pour l’espion anglosaxon, qui devrait réapparaître dans un nouvel opus. “Mourir peut attendre” sera en salle en novembre 2020, et les fans voulaient marquer le coup.

Une grande soirée d’ouverture est prévue dans le château sur le thème de James Bond. Nous espérons quelques grands noms de la saga, comme le fils de Roger Moore ou encore Steven Salsman, fils du producteur Harry Salsman”, annonce la commissaire d’exposition.

Expositions d’Aston Martins, sculptures de glaces et spectacles… le bal devrait enivrer le château marseillais.

Pour Luc Le Clech, le domaine de la Buzine et les pierres blanches du château pourraient parfaitement se prêter à l’univers de James Bond. “J’imagine bien un méchant recevoir Bond dans la grande salle principale.”

Mais pour lui, c’est surtout l’histoire récente de la bastide provençale qui la rapproche du mythe de 007. Le château héberge depuis 2013 la Maison des Cinématographies de la Méditerranée, qui organise notamment des expositions autour du septième art.

C’est désormais un espace de cinéma, de vérité. Il y a eu récemment des expositions sur Jean-Paul Belmondo, sur Johnny Hallyday, ou Brigitte Bardot. Il commence à y a voir une belle histoire à la Buzine. James Bond est dans la continuité logique.”

L’exposition “Mémoire d’un agent secret” devait débuter mi-mars, mais confinement oblige, elle avait dû être reportée. Elle est désormais ouverte tous les jours jusqu’à fin novembre.



Source France 3

Related posts

Déconfinement – Fête de la musique, plage, 14 juillet : ​​​​​​comment Strasbourg va organiser les animations de l’été

adrien

Après le confinement, le cinéma tente des expériences de projection en “drive-in”

adrien

écoles, cinémas… Ce qui change au 22 juin

adrien

Drive-in dans le Loir-et-Cher : la “promotion de vieux loisirs de masse polluants” dénoncée par les écologistes

adrien

trois cinémas en plein air à découvrir cet été

adrien

Déconfinement : fin de la limite de 100 km, réouverture des lycées et restaurants… Les annonces d’Edouard Philippe

adrien