cinema-droits-humains.org
lymphome
Minceur

Prévention du lymphome

En fonction des facteurs de risque connus, le bon sens suggère que le fait d’éviter certaines substances et situations peut réduire le risque de développer un lymphome. Cependant, comme les causes réelles du lymphome ne sont pas clairement connues, il n’existe pas de moyen sûr d’éviter tous les risques de contracter cette maladie.

Éviter l’infection

Comme l’exposition à certaines maladies transmissibles a été associée à un risque accru, il serait prudent d’éviter toute exposition à ces infections. Citons notamment les maladies transmises par l’exposition à des liquides corporels, comme dans le cas du VIH/sida, de l’herpès, de l’hépatite B et C et du virus Epstein-Barr.

Régime alimentaire et poids santé

Certaines études ont suggéré qu’une surcharge pondérale et/ou un mauvais régime alimentaire peuvent également accroître le risque de développer un lymphome. Le maintien d’un faible poids, ainsi que des régimes riches en antioxydants naturels et en composés à base de plantes appelés phytonutriments, permettent de diminuer le risque de contracter certains cancers. Un exemple bien documenté d’une approche nutritive saine est le régime méditerranéen, qui met l’accent sur la consommation d’aliments à base de farine complète, de fruits frais et de légumes, de légumineuses, de noix, de graines, de produits laitiers à faible teneur en matière grasse et de protéines maigres en quantité limitée. Ce régime alimentaire est basé sur la consommation d’huile d’olive extra vierge comme principale source de matières grasses. Il exclut les aliments transformés, les sucres ajoutés et la plupart des viandes rouges.

Certains aliments, tels que le thé vert et le turmeric contenu dans le curry, contiennent des agents chimiques qui peuvent aider à prévenir certains cancers. Comme la curcumine, l’ingrédient actif du turméric, est mal absorbée, il peut être nécessaire de consommer un extrait de cet aliment asiatique traditionnel pour augmenter ses bienfaits potentiels. Malheureusement, nous ne disposons actuellement d’aucune donnée confirmant la notion selon laquelle le thé vert protègerait les êtres humains contre le lymphome. Toutefois, certaines études en laboratoire et portant sur des animaux ont révélé que son ingrédient actif, EGCG (épigallocatéchine gallate), est capable de perturber de nombreux cheminements métaboliques sous-jacents au développement du cancer.

Activité physique

Par ailleurs, certaines études ont démontré que l’exercice est lié à un risque réduit de contracter certains types de cancers. Bien qu’aucun lien spécifique n’ait été établi entre le risque de lymphome et l’exercice, une activité physique accrue a été clairement associée à une meilleure santé en général, y compris une réduction du risque de diverses maladies très répandues, telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et d’autres formes de cancers (sein, prostate, côlon-rectum et endomètre). De plus, parmi les patients ayant déjà un lymphome et un traitement en cours, des exercices d’aérobic auraient révélé une certaine amélioration de plusieurs aspects, notamment la qualité de vie des patients, leur poids et leur capacité à se déplacer.

D'autres articles

Comment perdre du ventre : suivez ceci !

Irene

Régime détox : perte de poids et amincissant !

Irene

Est-ce que maigrir est indispensable ?

Irene

Mincir de 1 à 2 kg en sept jours !

Irene

Voici le secret des boissons minceur pour perdre du poids

Irene

Mincir est votre obsession ? Testez une plante pour maigrir

Irene